Events

GJPA 2019: la communication pour le développement durable

La 7è édition du Grand jury de la publicité africaine (GJPA) a fermé ces portes le 15 juin dernier avec une belle cérémonie de récompenses.  

Soirée des récompenses 2019

J’y étais pour  représenter  une  candidate absente mais également pour le thème: « Développement durable, et si le soleil éclairait l’Afrique ? » 

Elle avait participé à notre première formation en infographie avec Xhub Agency et était en lice pour le concours « Talent de  demain » doté du prix martin Coffi-Studer.

Ce fut une belle soirée riche en couleurs, en émotions mais aussi en regrets. C’est pourquoi, je t’écris ces quelques lignes pour partager mes impressions.

#1. Le cadre 

Salle des fêtes de la Conférence générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), murs de star à l’entrée, de très belles hôtesses pour nous guider et enfin, nous installer dans une salle vide avec musique en fond sonore, jeux de lumière tamisée, écran 4X3… je m’arrête là.

En tout cas, tout était bien en place pour communiquer de belles émotions. D’ailleurs, je ne me trouvais pas assez classe pour l’occasion. 

Mais à voir les gens arriver, je me réconfortais dans mon style avec ma barbe.

J’ai vu des créatifs avec un style aussi bizarre que particulier. Je me demande encore si, cela est corrélé à leur créativité lol.

#2. La cérémonie de récompenses

Après cette belle immersion, on se croyait dans un rêve; un beau rêve mais de très courte durée. Et oui, très vite, on en avait marre de regarder défiler les mêmes images, musiques et les mêmes personnes. 

J’avais oublié que nous étions à Abidjan et que, la ponctualité ne concernait pas tout le monde. 

Dans le mail d’invitation, il était marqué 19 heures. 

Plutard, j’ai compris qu’il fallait en réalité faire +2h pour savoir à quelle heure, la cérémonie allait débuter…rire. C’est quand même étonnant, comment les gens adorent le retard.

Pour une cérémonie prévue à 19h, ils s’emmènent à 21h sans aucun gène; en costume et cravate posant des pas après chaque minute.

Finalement, on débute à 21heures avec une introduction impeccable, livrée par une voix suave; c’était la maitresse de cérémonie.

Une bonne chose après une autre, ce fut le tour de Bomou Mamadou; une entrée triomphale de 5 minutes passées trop vite. On croyait entendre une belle mélodie.

« On dit souvent que la seule façon de ne pas y arriver, c’est de ne pas entreprendre »: C’est avec ce dicton que Madame Marie Antoinette Kouamé, directrice générale de ‘’Odysée Pub’’ et présidente du comité d’organisation du GJPA 2019 a ouvert les hostilités.

Une manière pour elle, de saluer les efforts de tous et surtout de l’atteinte des objectifs fixés (promouvoir la créativité, l’excellence et susciter de nouveaux talents).

Ensuite, nous avons eu droit à deux passage d’artistes. 

Francky Dicaprio pendant la remise de prix avec son concept «Courrez Courrez »  et Dj Kerozen à la fin des festivités avec son titre phare « Victoire».

Enfin, le moment tant attendu.

Le jury présidé par Bibi Seck, grand Maitre du Design a évalué les différentes créations autour du thème:« Communication classique et communication digitale : quel apport des agences conseils en communication pour être en phase avec les TIC ? »

Les lauréats:

#1. L’agence Efees a raflé à elle seule,  trois prix  (celui de meilleur team créatif, meilleur réalisateur et meilleure campagne publicitaire 2019).

 Meilleur team Créatif: 
Spot Tv: Campagne candia attitude
Meilleur team Réalisateur:
Spot Tv: Bière de Babi
Meilleure Campagne Publicitaire
EXE 4X3 Savoir Faire 4 1024x774 - GJPA 2019: la communication pour le développement durable
Campagne candia attitude

#2. Le prix de la meilleure création publicitaire africaine 2019 est revenu à l’agence AOS (Intuition). 

#3.  Le concours Talents de demain doté du prix Martine Coffi-Studer avec le chèque de 500.000 FCFA est revenu à Bamba Abou Sidik, étudiant au CERCOM de l’université Félix  Houphouët Boigny de Cocody.

FEU VERT 1 724x1024 - GJPA 2019: la communication pour le développement durable

Les 6 nominés bénéficient de stages de perfectionnement offerts par les partenaires du GJPA 2019.

#3. GJPA: Mes Remords

La créativité fut au rendez-vous, je l’avoue.

Cependant, le compétition fut faible. Les raisons sont nombreuses et j’en ignorent beaucoup, mais je retiens quelques faits avec mon regard innocent. 

D’abord, j’ai noté la faible participation des agences de conseil en communication/Publicité; cela a eu pour effet, une faible concurrence. Dans plusieurs catégories, toutes les créations provenaient de la même agence (Effees en majorité).

C’est donc en partie, une des raisons de leurs succès.
J’ai encore des questions en tête. Si tu as des pistes de solutions, écris-moi.

  • N’y a-t-il pas assez d’agences de communication en Afrique?
  • Ne sont-elles pas intéressées?
  • Les conditions de participation sont-elles difficiles à remplir?

Ensuite, le timing de la cérémonie. 

J’insiste  sur l’heure parce que, ce n’est pas la première fois que je constate avec amertume cet agissement qu’on met sous le coup de «l’heure africaine ». 

C’est une manière pour moi, d’attirer l’attention des organisateurs d’évènement sur le respect de l’heure.

10 ou 15 minutes de retard, on peut comprendre mais jusqu’à 2h; c’est un manque de respect total pour les spectateurs.

Enfin, j’aurais souhaité que ma candidate gagne mais la compétition était assez rude pour le concours talent de demain.

Je me suis même demandé pourquoi Bamba à gagné car les autres visuels étaient assez bien pensés et très professionnel.

Mais, avec beaucoup de recul et moins d’émotions, je l’avoue, il a été très ingénieux sur ce coup. Bravo

Voilà, nous sommes à la fin de cette immersion au coeur du GJPA 2019.

En attendant, la 7è édition du Grand jury de la publicité africaine (GJPA 2019), tu peux lire ma série d’interviews pour prendre une bonne dose de digital. 🙂

Clique juste sur l’un des liens ci-dessous.

Rejoindre la discussion

Résoudre : *
19 + 12 =