Blogging

Les 05 personnes à la base de ma transformation digitale.

Temps de lecture : 6 minutes

Transformation digitale: chaque étape a eu son importance.

Digital Koné - Les 05 personnes à la base de ma transformation digitale.Vous avez déjà vu quelqu’un qui a peur de toucher une souris d’ordinateur? 

Eh oui, j’en ai vu lorsque j’étais à en première année d’université et il m’arrivait même de rire de ces personnes.

L’ironie dans cette histoire est que quelques années plutôt, cette peur de toucher la souris de l’ordinateur m’avait envahi aussi.

Ce que j’ai compris, c’est que chacun a une histoire particulière avec les TIC  et que cette histoire, est très souvent un élément déterminant dans notre future carrière.

Cette partie de ma vie que je vais vous raconter, témoigne de ma gratitude envers ces personnes pour avoir apporté un peu de culture numérique à chaque étape de ma vie (une transformation digitale).

#1- Feu Koné Bakary, mon modèle de leader

KONE Bakari en seminaire à ACADEMIE de la MER ABIDJAN - Les 05 personnes à la base de ma transformation digitale.

KONE Bakari

Rigoureux, fervent croyant et passionné du travail, il est allé en mission de travail à Korhogo et n’est jamais revenu.

Un départ si brusque qui m’a laissé sans voix. Il demeure mon modèle incontestable de leader.

Il fut celui qui m’a parlé d’ordinateur pour la première fois.

C’était en 2004 et je venais juste d’avoir mon entrée en sixième quand, lors d’un échange téléphonique, il me demanda de lui définir un ordinateur.

Après avoir titubé quelques minutes, il a fini par m’expliquer mais je n’avis pas retenu grande chose: c’était une machine qui faisait le traitement de l’information.

Je fus encore plus heureux quand quelques jours après, il demandait d’aller prendre des cours d’informatique chez son petit frère (connu sous le pseudo Lass) qui détenait avec son collaborateur (Noël), l’un des rare cyber-café de Zoukougbeu, ma ville natale.

C’était le debout d’une longue et belle aventure. J’étais vraiment impatient et euphorique à l’idée de commencer; je me vantais déjà auprès de mes amis mais cette joie fut de courte durée après mes  premières heures de cours avec félicité.

#2- Félicité, mon formateur de courte durée

21317671 1647349345297951 7333913891957208562 n copie - Les 05 personnes à la base de ma transformation digitale.Félicité m’a été présenter par mon oncle (lass), co-fondateur du cyber-café qui m’accueillait.

Elle avait la lourde charge de guider et faciliter mon immersion dans la technologie à travers la prise en main de l’ordinateur. A peine un mois passé, j’ai décidé d’arrêter les cours.

La rigueur de Félicité venait de l’emporter sur ma joie d’apprendre.

Au lieu de manipuler l’ordinateur, chose dont je rêvais, je passais plus temps à lire, apprendre part coeur et faire des interrogations, je me faisais frapper comme à l’école. Ne supportant pas cela, j’ai claqué la porte poliment.

J’ai finis les cours avec elle, ranger mon cahier et mes bouquins sur la suite bureautique de microsoft et pris la porte.

Je n’y suis plus revenu pendant que félicité y était protestant que les cours me prenait trop de temps, chose que mon père et mon oncle crurent.

Je venais de franchir une autre étape. J’avais utilisé un peu l’ordinateur et savais désormais  encore plus sur l’outil. Aujourd’hui encore, j’ai en tête ces phrases que félicité me répétait: “ l’informatique est la science du traitement de donnée à travers l’ordinateur. L’ordinateur est composé de la partie hardware (moniteur, clavier, souris, unité centrale) et la partie software (logiciel).”

C’était la belle époque. Et c’était le début de ma transformation digitale.

#3- Oncle Lass, mon inattendu retour dans le digital

uncle lass - Les 05 personnes à la base de ma transformation digitale.

Visite à Star Live

Quelques années après, j’étais au cycle secondaire et mon oncle faisait désormais chemin seul dans son cyber-café.

Un soir, il est allé voir m’a mère pour échanger et après de longues heures de discussions, il décida que je revienne apprendre et travailler avec lui car souvent débordé par les activités.

J’étais très heureux de ma reprise à nouvelle vision informatique.

 

Je m’y rendais à mes heures libres, es weekend, et pendant les congés. Je faisais les photocopies, reliures… et apprenais avec mon oncle mais plus de chicotte cette fois-ci.

Avec lui, j’ai fais mes premiers grands pas sur powerpoint, word et le tableur excel mais je ne pratiquais pas vraiment de peur de bousiller ses ordinateurs jusqu’à ce qu’un évènement ne subvienne.

Habituellement, je renvoyais tous les clients qui voulait faire des traitements de textes en son absence mais ce jour-là, j’ai pris mon courage, braver la peur et accepter de le faire.

Pour ne pas être sous pression, j’ai demandé au client de repasser 2h après. Je ne sais pas par quelle magie mais après 1h de bricolage, le monsieur a apprécié le travail.

Il y été surpris de savoir que je pouvais faire les traitements de textes lorsque le même clients est revenu des jours après me confier des travaux en sa présence.

Son étonnement fut grand mais ma joie encore plus grande car j’avais continuer mon apprentissage en son absence.

Je venais d’atteindre un niveau supérieur grâce à mon merveilleux oncle. Je savais utiliser la suite office, et je faisais la retouche photo avec saint et photo filtre…que de beaux souvenirs.

#4- Jean-René Ahimon, l’expérience du télé-travail

JR - Les 05 personnes à la base de ma transformation digitale.Je l’ai connu grâce à mon coach/mentor Christian Denoel et nous avons gardé de très bon rapport jusqu’à présent.

II nous a soutenu dans notre envie de réussir et continu de le faire.

Avec lui, j’ai vécu une expérience inoubliable de télétravail.

J’ai géré pendant 4 mois environ, le call center de ses boutiques de vente d’articles bio-dégradables et fournitures de bureaux localisés en France depuis la côte d’Ivoire grâce à des téléphones Ip plumedor.

Ce fut une expérience unique qui m’a permis de maîtriser les outils de collaboration en ligne (Google apps, réseaux sociaux, messageries instantanées, skype, Teamviewer…) monter une autre marche de l’escalier vers la réussite.

#5- Christian Denoël, mon coach, mon grand-frère digital

Deno - Les 05 personnes à la base de ma transformation digitale.Je  l’ai connu en première année d’université et il m’a toute suite séduit par son talent. Etudiant en droit mais enseignant en informatique, quelque chose qu’on ne comprends pas toute suite.

Mais donnez lui un ordinateur et il vous fera rêver. Je me rappelle comme hier nos regards quand il s’est mis à saisir à l’aveugle un texte avec l’ordinateur. Il venait de raviver la flamme digitale en moi.

Je me suis dis, tiens, c’est le gars qu’il me faut pour continuer d’apprendre.

J’étais à l’aise au cours d’informatique à cause de mon passé et continuais d’apprendre.

Je l’accompagnais souvent après les cours chez lui pour échanger, comprendre certaines choses et surtout prendre conseils. Celui que j’appelle “le grand-frère que je n’ai jamais” à été et est un d’un apport incommensurable dans ma vie Digitale.

Avec lui, j’ai lu “le monde reseauté”, un livre numérique de plus de 600 pages qui a changé ma conception et ma vision du nouveau monde, fais mes premiers pas en tant que community manager, fais du e-Commerce, fais ma première vente directe avec bénéfice, travaillé à l’ambassade du Liberia en côte d’ivoire et surtout héritée du hp probook 6560b, core i5 avec 6gb de Ram; une vraie bête qu’on nommait ‘’la casserole’’ pour avoir durée plus de 10 ans.

Aujourd’hui, je continue d’apprendre de façon autonome et progresser mais nous sommes constamment en contact malgré qu’il soit en Europe et moi en Afrique. avec nous et internet, la distance n’existe pas.

Pour finir,

Je voudrais remercier toutes ces personnes que je n’ai pas pu énumérer mais, qui ont été et sont toujours avec moi dans cette belle transformation digitale.

Je pense à Céline (ma mère), Florence (ma mère), Ardjouma (mon oncle) Marcotulio, Charles Ibalé, Djetto pascal, Dona Irelé, Denise, Amessi vendôme, Hayatou, Sédrick N’Ghotta, Stéphane akoki, Mohamed Diagana, Baya, Tima Koné, Gnagbo Jean-Luc, Camara youssouf.

Je n’ai encore rien fais mais retiens qu’il ne faut jamais arrêter d’apprendre et surtout travailler dur pour mériter la confiance de ceux qui nous soutiennent dans notre transformation digitale.

Si tu as aimé, partage pour que ces merveilleuses personnes sachent combien de fois elles sont formidables.

Digital Koné

Ne manquez plus nos articles et astuces

No spam.

J'accepte d'envoyer mes informations personnelles à MailChimp ( more information )

2 Commentaires

  1. KONE 8 février 2019
  2. Digital Koné 15 février 2019

Rejoindre la discussion

Résoudre : *
12 × 19 =