Réseaux sociaux

Réseaux sociaux et élections: quels effets?

Temps de lecture : 5 minutes

Réseaux sociaux et élections, un tandem apprécié des uns et remis en cause par les autres. Pourquoi, comment… je vous partage quelques pistes de réflexions.

«Sans Twitter, je ne serais probablement pas là. J’ai près de cent millions d’abonnés sur Facebook, Twitter et Instagram. J’ai mon propre média. Je n’ai pas besoin de m’en remettre aux faux médias.»  Donald Trump

Ironie du sort, l’ancien Président des Etats Unis sera éjecté du même réseau social quelques années plus tard.

En effet, le 8 janvier 2021 de la plateforme, suite à une série de twittes qui allaient à l’encontre de la règle de « non incitation à la violence » selon la plate-forme, le compte de l’ancien Président est suspendu.

Vous comprendrez mieux, si vous lisez l’article de blog suivant dans lequel, tout est expliqué dans les moindres détails.

Capture decran 2021 04 28 a 01.10.46 1024x467 - Réseaux sociaux et élections: quels effets?

Avec plus de 2 milliards d’utilisateurs seulement sur Facebook aujourd’hui, les réseaux sociaux ont un impact considérable dans nos vies, au point où il semble anormale de ne pas avoir un compte Facebook, twitter… 

C’est donc claire que certains dérapages qui peuvent avoir un impact négatif dans la vraie vie menacent la business des créateur. La preuve, vous pouvez être Président et voir votre compte suspendu.

Ce poids  confère aux réseaux sociaux une place de choix dans différents domaines, notamment la politique.

Exemples,

  • La campagne de Barack Obama en 2008 avec mybarackobama.com
  • Le scandale «Cambridge Analytica» lors de la victoire de Donal Trump….

Ces exemples prouvent que les réseaux sociaux ont des effets considérables sur les campagnes électorales.

I – Les réseaux sociaux en tant que catalyseur de la mobilisation et de l’action politique

Cela peut se comprendre sur plusieurs angles :

D’abord il faut comprendre qu’aujourd’hui, les réseaux sociaux sont un vecteur de l’engagement politique pour les citoyens.  

Quand on prend le cas de Facebook, selon son Fondateur Marck Zuckerberg, le rôle du  réseau social est de permettre  la connexion entre plusieurs individus à différents points. 

C’est donc un puissant outil pour garder et renforcer les liens entre les communautés, surtout dans ce monde où communier devient de plus en plus difficile. 

Cette fonction des réseaux sociaux a fait émerger une nouvelle forme d’engagement et de participation à la vie politique, surtout chez les plus jeunes. 

La preuve, il est désormais plus facile d’avoir le programme d’un candidat grâce à Facebook, suivre ses tournées et sa campagne, comparé à 10 ans en arrière où il fallait être sur le terrain pour s’engager: on parle de «démocratie connectée».

Les jeunes sont de plus intéressée à la politique pour cette facilité de pourvoir non seulement suivre tout ce que font les candidats, leurs idéaux, mais également donner leurs avis, interagir avec ces derniers.

Ensuite, cette nouvelle tendance, fait des réseaux sociaux, une arme de campagne redoutable pour les candidats.

Il est claire qu’une bonne communauté en ligne ne garantit pas la victoire dans les urnes, mais cela représente un atout majeur.

Avoir deux (2) millions d’abonnés sur Facebook ne garantit pas que vous aurez autant de votes dans les urnes. 

Et ça, ce sont des choses basiques à comprendre dans cette nouvelle sphère digitale. 

En réalité, parmi ces 2 millions  abonnés sur les réseaux sociaux, il y a vos adversaires et leurs partisans, des individus qui ne votent pas, des faux comptes, vos détracteurs, vos vrais électeurs, des gens qui existent que dans le virtuel, d’autres qui ne savent pas pourquoi ils sont sur les réseaux sociaux….

Vous fier qu’à vos abonnés sur les réseaux sociaux et espérer une victoire aux élections dans la vraie vie est une grave erreur. car vous risquez d’être très déçu.

Toutefois, il revient aux candidats et leurs équipes de transformer cette communauté en vrais votants pour en tirer profit dans la vraie vie. 

Il faut mettre en place des stratégies qui impliquent et engagent ces abonnés dans votre campagne digitale.

Par exemple, vous pouvez inciter vos abonnés à créer des groupes en fonction de leurs localisation, et organiser par la suite des rencontres physiques avec chaque groupe pour partager votre programme et vos idéaux.

Vous pouvez aussi, organiser des campagnes de proximité en les mettant au cœur des actions….

C’est quelques actions peuvent vous permettre de tester l’efficacité de vos stratégies et également filtrer un tant soit peu cette communauté pour vous faire un idée de vos vrais votants. 

Illustration :

Capture decran 2021 04 25 a 02.35.15 - Réseaux sociaux et élections: quels effets?

Par exemple, lors de sa campagne en 2012, les équipes de communication de Barack Obama ont créé le réseau social www.mybarackobama.com.

Ce réseau social a enregistré plus de 2 millions d’utilisateurs, 200 milles évents organisés et 35 milles groupes favorables au candidat. Bien évidemment, cela est une arme qui effraie les adversaires.

Les réseaux sociaux sont aussi un outil dissuasif face aux tentatives de fraude de certains candidats.

Quelqu’un me disait: tous les candidats fraudent, mais seul le meilleur fraudeur l’emporte… rire 

II – L’usage des réseaux sociaux en tant qu’obstacle à la délibération politique.

Au-delà de ces aspects positifs, les réseaux sociaux peuvent être une entrave au jeu électoral. Cela se perçoit à plusieurs niveaux:

D’abord, on assiste souvent à un appauvrissement du débat politique.

En effet, la campagne est censée mettre en confrontation de façon réfléchie, des programmes et des projets politiques des candidats. 

À cet égard, les réseaux sociaux, reposant sur l’instantanéité, la simplification formatée et parfois de désinformation, contribuent très souvent à l’appauvrissement du débat politique.

On assiste souvent à des dérives de certains candidats (échanges brutaux, agressifs, injurieux et des campagnes de désinformation) qui faussent le jeu électoral.

Également, on constate souvent une négation du débat politique. 

L’effet de bulle produit par les réseaux sociaux conforte les utilisateurs (abonnés/électeurs) dans leurs opinions, par l’exposition à des opinions similaires grâce au système de recommandation basé sur la préférence et les traces digitales.

La conséquence est que, non confrontés à des opinions divergentes, chaque groupe de partisans se retracte derrière les idéaux de son candidats; ce qui conduit, in fine, à la négation du débat.

Les réseaux sociaux emprisonnent souvent la diversité et tendent souvent à façonner l’individu en lui créant un semblant de vérité dans sa bulle, par l’exposition fréquente à la même information (système de recommandationen fonction des préférences et comportements en ligne). 

Par exemple, en 2016, les partisans de Donald Trump ont cru fortement sa victoire à cause de l’exposition fréquente à des messages en sa faveur sur les réseaux sociaux. 

Un autre exemple qui n’est pas lié aux élections explique mieux l’impact des réseaux sociaux sur les opinions d’un individu. 

C’est le cas de du célèbre basketteur Kyrie Irving qui a affirmé publiquement en 2018 que la terre était plate après regardé plusieurs vidéos recommandées sur youtube.

Finalement, il a reconnu son erreur et présenté ses excuses devant toute la presse. 

Capture decran 2021 04 25 a 02.48.50 - Réseaux sociaux et élections: quels effets?

III- Conclusion

Pour finir, Il convient de retenir que, les réseaux sociaux peuvent avoir des effets négatifs dans les campagnes électorales. 

lls restent tout de même utiles et puissant pour servir le bon sens (diffuser les bonnes informations, sensibiliser sur la paix, communiquer efficacement avec ses électeurs, promouvoir la transparence dans le jeu électoral….).

Les effets escomptés (positifs ou négatifs) dépendent de l’utilisation qu’ont en fait.

Une utilisation responsable de ceux-ci s’impose à toutes les parties prenantes afin de garantir des élections libres, transparentes et apaisées.

réseaux sociaux et élections: un bon duo pour qui celui sait s »en servir

Si l’article vous a été utile, partagez autour de vous pour faire profiter les autres.

Cliquez sur l’un des liens ci-dessous pour lire plus:

Digitalement votre

Ne manquez plus nos articles et astuces

No spam.

J'accepte d'envoyer mes informations personnelles à MailChimp ( more information )

Rejoindre la discussion

Résoudre : *
24 + 11 =